Oct 012011
 

Photo: Courtesy of the Zambian Watchdog

Le nouveau président de la Zambie commence déjà à secouer le cocotier. Il a changé le nom des aéroports, il enquête sur de possibles fraudes lors de la campagne électorale et maintenant il a nommé un vice-président. Rien que de très normal, sauf que le nouveau vice-président est blanc.

Daily Maverick par SIMON ALLISON.

Même à l’époque du Web le téléphone arabe est parfois le moyen le plus rapide d’apprendre une nouvelle. Le lendemain de la victoire de Michael Sata à l’élection présidentielle en Zambie, une source dans un petit village du fin fond de la Zambie rurale m’a appelé, toute excitée. « Sata a un vice-président blanc ». On ne parlait que de cela au village.

Au terme d’une recherche sur Internet et après plusieurs coups de téléphone, je n’arrivais toujours pas à obtenir confirmation. Le seul candidat possible était Guy Scott, l’adjoint de Sata au Front patriotique et son homme de confiance. Scott est certes présent depuis longtemps dans la vie politique zambienne. En 1991 il a adhéré au Mouvement pour une démocratie multipartite et il a participé au gouvernement de Frederick Chiluba, avant de faire défection en 2001 pour rejoindre le Front patriotique. Mais Sata oserait-il faire de lui le vice-président du pays ? Après tout, cela voudrait dire que s’il arrivait malheur à Sata, ou même lorsque ce dernier serait en voyage à l’étranger, la Zambie serait présidée par un blanc.

Mais le téléphone arabe avait raison. Quand Sata a présenté son gouvernement ce jeudi, il a confirmé que Scott serait son vice-président.

La population blanche de Zambie est peu nombreuse : environ 8 000 personnes selon les estimations de 2005.Qu’un des leurs occupe un poste important dans le gouvernement montre à quel point, seulement 50 ans après l’Indépendance, le pays a réussi à tourner la page de l’histoire. Les réactions en ligne à cette nomination étaient globalement positives : aux yeux des commentateurs zambiens, cette nomination était une preuve de la nature tolérante et multiculturelle de la société zambienne.

A lire aussi:

« La Zambie a un vice-président blanc ! » sur Zambian Watchdog

Source : http://dailymaverick.co.za/article/2011-09-30-zambias-white-vice-president

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.